La Stéréolithographie

La stéréolithographie (SLA) est une technique d'impression 3D pour réaliser des pièces plastiques. Grâce à cette technologie, les pièces sont très précises et  affichent aussi une excellente qualité de surface. Elle est donc idéale pour le prototypage, la fabrication de moules et de pièces finales en série. Enfin, la technique stéréolithographique est aussi utilisée pour réaliser des pièces visuelles détaillées (maquettes, trophées, etc).

La stéréolithographie, aussi appelée SLA pour ‘stereolithography apparatus’ en anglais, est la première technique d’impression 3D inventée par Richard ‘Chuck’ Hull en 1977. Son invention sera ensuite suivie par la commercialisation de sa technologie, puis de la première machine installée en 1983 aux États-Unis.

Tout d'abord, cette technique de stéréolithographie est basée sur le principe de la photo-polymérisation de résine (matière plastique sous forme liquide) photo-sensible aux UV. Par exemple, versez de cette résine au fond d’un verre, placez ce dernier à la lumière du jour et votre résine se solidifiera en quelques minutes.

En parallèle, le principe de l’impression 3D est de trancher numériquement un fichier 3D en couches très fines. Puis ces dernières seront solidifiées et superposées, et ce dans la très grande majorité des technologies d’impression 3D à ce jour.

Par conséquent, dans l’impression 3D stéréolithographique, une source lumineuse photo-polymérisera chaque couche du fichier 3D dans un bain de résine.

Par ailleurs, il existe différentes sources lumineuses : la source laser et la source LED. Plus onéreuse, la première offre le grand avantage d’obtenir des résultats très précis et très fins. A l’inverse, la  précision de la seconde est moins bonne.

Si vous souhaitez n’imprimer que des pièces moins précises (figurines, statues, trophées, matrices de fonderie, etc), la technologie SLA avec LED vous suffira (telles que les machines RapidX). Par contre, si la précision doit être élevée, si vos pièces ont des parois très fines, vous opterez pour une solution SLA avec un laser telles que les machines SystemX.

De plus, le choix de la matière peut impacter votre résultat. En effet, une résine plutôt bas de gamme vous donnera des pièces moins précises, et pourrait causer des ratés lors de l’impression 3D. Il est donc important d’identifier la bonne résine pour votre application. Pour cela, les fiches techniques listent déjà beaucoup de données issues de nombreux tests.

Enfin, la stéréolithographie a permis de solutionner le problème du prototypage, en éliminant donc le moule. Depuis, cette technique est toujours très utilisée pour les besoins de prototypage et désormais utilisée dans la production de pièces finales en petites et moyennes séries.

Avantages de la stéréolithographie

  • Cette technique permet de réaliser des pièces avec une très grande précision ;

  • Les détails très fins peuvent donc être facilement imprimés ;

  • Les pièces en sortent avec une qualité de surface très douce (pas de lignes apparentes) ;

  • Elles sont étanches, et les surfaces sont facilement exploitables (ponçage, perçage, peinture, etc) ;

  • Elles peuvent aussi être teintées dans l’épiderme grâce à la machine de coloration 3DColor ;

  • L'impression 3D stéréolithographique est idéale pour réaliser des pièces techniques fonctionnelles (clips, connecteurs, etc) ;

  • Cette technique SLA est aussi parfaite pour réaliser des modèles visuels (maquettes, prototypes, modèles dentaires, etc) ;

Technologie SLA Laser

Technologie SLA LED